Emmanuel Macron a t-il menti ?

Madame, Monsieur, Chers amis,

Le 17 juillet 2017, Emmanuel Macron prenait un engagement solennel à la Conférence nationale des territoires : « les territoires ruraux ne peuvent plus être la variable d’ajustement. Il n’y aura plus aucune fermeture de classes dans les écoles rurales ».

Pourtant, depuis plusieurs jours, avec mes collègues députés, nous apprenons la disparition programmée de plusieurs centaines de classes dans nos villages et nos campagnes.

J’ai souhaité interpeller le gouvernement sur ce sujet dans la question que vous pourrez retrouver ci-dessous.

Le ministre de l’Education, pour qui j’ai du respect et de la considération, a, me semble-t-il, entretenu un double discours. Ce n’est pas parce que des classes sont créées dans les villes qu’il n’y a pas de fermetures dans les classes rurales.

Chez moi, dans le Loir-et-Cher, il y a bien des ouvertures de classes à Blois, mais également 34 fermetures dans les zones rurales.

Donc ma question est simple : Emmanuel Macron a-t-il menti aux Français, et en particulier à tous les habitants des zones rurales ?

Je crains que la réponse soit évidente…

Mais vous pouvez compter sur la détermination de tous les Républicains et de notre nouveau Président, Laurent Wauquiez, aux côtés duquel je me battrai pour défendre tous les territoires de notre beau pays, et en particulier toute la France des provinces et nos communes rurales qui ne doivent pas servir de variable d’ajustement au gouvernement !

Bien fidèlement,

Guillaume Peltier – Député de Loir-et-Cher


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code