C’est à vous de faire le choix : dans 60 jours il sera trop tard

Chers Amis,

Nous sommes à moins de 60 jours du premier tour de l’élection présidentielle capitale pour notre pays. Une nouvelle épreuve bien orchestrée vient encore une  fois perturbée cette élection. Epreuve qui montre, s’il en est besoin, que les juges n’ont rien trouvé qui prouve la culpabilité de François et Pénélope Fillon.

Nous savons tous d’où proviennent ces attaques. Nous ne devons nous laisser voler la victoire.  

François Fillon est notre candidat et le seul à pouvoir redonner espoir à la France et aux Français. Tous les autres candidats font une compagne de promesses, plus démagogues les uns que les autres, qu’ils ne pourront pas tenir et les françaises et les Français seront encore bernés.

Nous devons tout faire pour que François fillon soit en mesure d’être présent au second tour. C’est, avec votre aide et sur le terrain, que nous démontrerons que François Fillon est le meilleur candidat.

Je vous propose de vous rapprocher de vos déléguées de circonscription pour organiser des distributions de tracts,des réunions et informer la population de la vérité (des argumentaires sont sur  le site).

  • Pour la première circonscription : Mireille Gaudion tél 06 81 89 60 14
  • Pour la deuxième circonscription : Laurence Guimard tél 06 66 45 99 55

Chacun d’entre-nous doit se sentir responsable de cette campagne. Le choix est simple :

  • Le choix des extrêmes avec ses incertitudes avec Marine Le Pen
  • Le choix de la continuité de la politique de Hollande avec Macron
  • Le choix avec une politique irréaliste avec Hamon
  • Le choix avec une politique utopique avec Mélanchon.
  • Le choix de l’espoir avec François Fillon

C’est à vous de faire le choix : dans 60 jours il sera trop tard ; Bon courage et merci pour votre engagement.

Jacques Baudhuin – Secrétaire Départemental « Les Républicains » de la Nièvre

La lettre aux Français de François Fillon

Mes chers compatriotes,

Au terme d’une campagne médiatique et politique d’une violence inouïe, j’ai choisi de m’adresser directement à vous pour vous dire ma vérité. C’est vrai, pendant quelques jours, la fureur des forces qui se sont déchaînées contre moi m’a laissé abasourdi. Pourtant, j’ai décidé de ne rien céder aux intimidations et aux pressions.

J’ai choisi de me tenir debout face aux Français, face à leur jugement.

Je le sais, les accusations portées contre moi vous ont profondément troublés. Ce trouble, je le comprends parfaitement. J’ai donc souhaité clarifier les choses lundi dernier car je n’ai rien à vous cacher : ni le travail de mon épouse, dont j’ai détaillé les tâches effectuées pendant quinze années à mes côtés ; ni sa rémunération qui ne correspond pas aux montants spectaculaires jetés sur la place publique ; ni le rôle à mes côtés de nos deux enfants qui m’ont pendant plusieurs mois épaulé ; ni les activités de conseil que j’ai été amené à réaliser et qui n’ont évidemment jamais concerné un quelconque gouvernement étranger !

Tout est légal. Les sommes perçues ont été strictement déclarées aux impôts, les revenus en découlant strictement imposés. J’ai souhaité que tout soit mis sur la table, que tout soit vérifiable et consultable. Evidemment, j’attends désormais la même attitude de la part de mes concurrents. Que ceux qui donnent des leçons de démocratie se  plient au même exercice de transparence !

En trente-deux ans de vie politique, je n’ai jamais été mis en cause dans une affaire. J’ai toujours agi dans la stricte légalité et dans la plus parfaite honnêteté. Mais j’ai commis une erreur : en travaillant avec mes proches, j’ai privilégié une collaboration de confiance qui, aujourd’hui, suscite la défiance. Le temps, l’époque, ont changé. J’ai décidé de mon propre chef d’interrompre cette collaboration en 2013. J’aurais sans doute dû le faire avant. Je vous dois donc des excuses.

Désormais, c’est à vous de décider et à vous seuls. Faites-le en conscience et faites-le avec exigence.

Exigez ce droit que personne ne saurait vous confisquer : le droit à une campagne loyale, sans coups bas ni coups montés, à l’issue de laquelle vous serez amenés à faire un choix crucial, sans doute le plus important de ces trente dernières années.
La France est à un carrefour de son histoire. Trois voies s’offrent à elle. Les deux premières ne sont en réalité que deux impasses. C’est l’impasse du déclassement économique et de la désunion nationale dans laquelle Marine Le Pen entraînerait le peuple français. Mais c’est aussi l’impasse du vide programmatique, celle qu’a choisie Emmanuel Macron. Ce dernier vient d’affirmer qu’il n’existe pas de culture française. Et bien moi, je considère qu’il existe une culture française. Une culture que nous devons défendre parce que nous sommes fiers de ce qu’elle a fait de nous, mais plus encore parce que c’est d’elle que dépend notre avenir.

Un peuple fier dans une France libre, c’est ce projet que je vais continuer à porter.

C’est la voie de cet avenir que je vous propose d’emprunter ensemble. La voie de la liberté pour lutter contre le chômage de masse, pour redresser une économie asphyxiée par le poids des taxes et des normes. La voie de la fierté également, pour rassembler le peuple français et réaffirmer ce que nous sommes face aux grandes puissances du monde, face au totalitarisme islamique. Un peuple fier dans une France libre, c’est ce projet que je vais continuer à porter. Rien n’ébranlera ma volonté. Rien ne me détournera des vrais enjeux de cette campagne présidentielle : le redressement de la France et le rassemblement des Français.

Fidèlement,

François Fillon

Cà suffit

Il ne se passe pas un jour sans une nouvelle information immédiatement démentie. Il ne faut être Madame Soleil ou Elisabeth Tessier pour imaginer d’où viennent les informations.

« A qui profite le crime? »

François Fillon a dans sa conférence de presse répondu aux attaques. Maintenant ça suffit, il est temps de nous mettre en place pour continuer la campagne qui s’annonce et qui sera rude.

Il est temps de dénoncer le bilan de François Hollande avec ses ministres Macron et Hamon qui ne peuvent pas s’exonérer de ce bilan.

Il est temps de dénoncer sur le plan local ceux qui vont se présenter pour un cinquième mandat et leur demander le bilan de leurs quatre premiers.

Pour la Nièvre, nous le connaissons, il est calamiteux.

Pour Christian Paul, c’est encore plus grave, le chef des Frondeurs a indirectement soutenu le gouvernement de Manuel Valls en refusant à chaque fois de voter la motion de censure. Mais quelle publicité dans les médias !

Chers Amis, nous devons nous mettre en place pour que cette élection ne nous soit pas volée et reste entre les mains du responsable du bilan comme Emmanul Macron ou entre les mains de personnes dont la politique nous amènerait dans le mur.

Ressaisissons nous et unissons nos forces pour la victoire.

Jacques Baudhuin – Secrétaire Départemental « Les Républicains » de la Nièvre

Repartons en campagne

Chers amis,

François Fillon s’est expliqué et s’est excusé hier face aux Français. Dans une salle comble où les journalistes respectaient un silence total, nous l’avons soutenu et écouté dire que, si ce qu’il a fait était légal, ces usages qui manquent de décence aujourd’hui doivent changer, et qu’il les regrette.

Nous repartons en campagne, sur un projet validé par plus de 4 millions d’entre nous, dont nous savons que, seul, il peut sauver notre pays, redonner à la France sa fierté et sa place dans le monde, et à chacun d’entre nous la liberté de réaliser ses projets. La bataille va être rude, nous sommes affaiblis par cette odieuse campagne médiatique, qui n’est pas terminée. Face à nous, 3 projets de gauche irréalistes et ruineux,  et un Front national que nul média n’inquiète et qui ferait régresser notre pays.

Nous repartons en campagne, chacun à notre manière : tout a sa valeur,  bouche à oreille, collage d’affiche, tractage, participation aux réunions et meetings, participation aux Comités Avec Fillon, présence sur Facebook et Twitter, et, bien sûr, voter.

Nous repartons en campagne, et d’abord nous, les Républicains. Avec l’UDI, avec qui nous avons conclu un accord, que les média négligent. Avec tous les soutiens et sympathisants qui se retrouvent dans notre Projet. Mobilisez vous !

La spécificité de la campagne de François Fillon a été de s’appuyer sur la société civile : nous continuons. 3 Comités Avec Fillon ont été créés  dans la Nièvre : Agriculteurs, Femmes, Fonctionnaires. Nous sommes en train de constituer Etudiants et Santé Avec Fillon. Rejoignez-nous. Proposez d’autres Comités. Foisonnez sur le territoire.

Je suis en train d’organiser un meeting à Nevers avec un grand orateur national . Nous allons recevoir une Lettre de FF aux Français. Nous allons avoir une affiche avec une photo du meeting de La Villette où nous étions plus de 15 000.

C’est notre champion : il résiste à la tourmente, il a l’âme d’un chef ; nous nous battons pour la France que nous voulons ; nous pouvons le faire même dans notre Nièvre socialiste.

Vous avez tenu bon, malgré vos doutes, que nous avons partagés ; merci de tous vos messages, de nos échanges téléphoniques et par mail. Nous repartons en campagne, tous ensemble.

Fabienne Cardot
Porte parole national Société civile
Présidente du Comité de soutien Nièvre à François Fillon

Argu flash – Les socialistes ont abandonné les territoires ruraux

Chers Amis,

Vous trouverez ci-dessous un nouvel argumentaire concernant l’abandon des territoires ruraux et les propositions de François Fillon :

Cliquez ici pour télécharger l’argumentaire

N’hésitez pas à l’utiliser lors de vos réunions et à le diffuser largement dans vos fédérations.

Bien amicalement,

Bernard Accoyer
Secrétaire général des Républicains

Un peu de décence

Patricia Gaudry, par voie de SMS et sur Facebook, lance une attaque violente à mon encontre.

Je lui demande un peu de décence. Elle montre une méconnaissance totale du fonctionnement d’un parti politique.

Dans un article sur le journal du centre en date du 3 février, elle annonce qu’elle maintenait sa candidature à l’élection législative de juin 2017 « en s’excluant d’un parti au projet national aux portes de l’extrême » et à la « fédération départementale inexistante et aux tendances suicidaires ». Le suicide ne me paraît pas être du côté de la Fédération.

Il me paraît urgent de rappeler la vérité :

Les deux circonscriptions de la Nièvre qui avaient été attribuées en juin 2016, ont été réservées lors du Conseil National du 14 janvier dernier comme dans un grand nombre d’autres départements. La primaire en est la cause.

Bien que je comprenne sa désillusion, et la façon dont nous l’avons appris, il ne me paraît pas normal d’avoir sa réaction. Elle n’a qu’à prendre exemple sur Annie Legrain qui est dans le même cas mais qui a l’intelligence politique d’attendre le jugement définitif.

A ce jour, rien n’est encore décidé comme me l’a précisé le responsable des élections du siège parisien de notre parti. Patricia Gaudry en ait parfaitement consciente puisqu’elle a passé l’après-midi du vendredi 27 janvier dans les bureaux des Républicains à Paris. Je pense que notre parti avait d’autres priorités avant.

Je ne comprends pas l’agressivité de Patricia Gaudry, qui a changé complètement de vision politique. Plusieurs cadres départementaux m’avaient averti et se posaient des questions sur ce revirement centriste.

Pour ce qui est de la Fédération, je n’accepte des remarques que de ceux qui font réellement quelque chose pour celle-ci. La critique n’est pas un acte militant mais plutôt un acte déstabilisateur.

Nous rentrons dans une période d’élection présidentielle difficile. Il y a eu déjà assez d’actes de désordres pour en ajouter d’autres. Ce n’est pas en agissant ainsi que l’on règle ce que l’on dénonce et ainsi ouvrir la porte à ce que nous ne voulons plus et que notre parti a subi plusieurs fois dans la Nièvre.

Dès aujourd’hui, nous devons nous rassembler pour permettre à notre candidat d’avoir la chance de gagner pour les Français et pour la France.

Jacques Baudhuin – Secrétaire Départemental « Les Républicains » de la Nièvre

Stop à la chasse à l’homme !

Chers amis,

Face aux attaques dont François Fillon est aujourd’hui la cible, voici une vidéo que nous vous invitons à diffuser massivement sur les réseaux sociaux avec le hashtag #StopChasseàLHomme :

Cliquez ici pour voir la vidéo

Par ailleurs, voici un visuel à diffuser largement sur Facebook et Twitter, toujours avec le hashtag #StopChasseàLHomme :

Cliquez ici pour télécharger le visuel au format jpg

Enfin, si vous souhaitez imprimer le tract, vous pouvez aussi le télécharger au format pdf :

Cliquez ici pour télécharger le tract au format pdf

Amitiés,

Bernard Accoyer,
Secrétaire général des Républicains

Bientôt un livre bleu des régions

Le 31 janvier 2017, c’est en présence de Bernard ACCOYER, que tous les Présidents de groupe Les Républicains des treize régions françaises de métropole avec leurs délégations ont créé l’Association Nationale des Conseillers Régionaux de France.

Ils ont porté à leur tête le sénateur et ancien ministre Alain JOYANDET, Président de la commission des finances de la région Bourgogne – Franche-Comté,  pour présider cette association, il sera entouré de douze vice-présidents représentants chacune des régions. Il s’agit de :

Virginie CALMELS – Nouvelle-Aquitaine ; Marc LE FUR – Bretagne ; Pierre-Paul LEONELLI – Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Sébastien LEPRETRE – Hauts-de-France ; David MARGUERITTE – Normandie ; Valérie MONTANDON – Ile-de-France ; Guillaume PELTIER – Centre-Val de Loire ; Christophe PRIOU – Pays de la Loire ; Christophe RIVENQ – Occitanie ; José ROSSI – Corse ; Jean ROTTNER – Grand Est ; Patrice VERCHERE – Auvergne-Rhône-Alpes. Trésorier : Olivier CHARTIER, Président de la commission des finances de Nouvelle-Aquitaine.

Les représentants d’Outre-Mer seront accueillis dans l’association en février.

Il s’agit pour cette nouvelle association, qui prend le relais de l’ancienne, présidée auparavant par Valérie PÉCRESSE, d’établir avant les élections présidentielles le LIVRE BLEU DES RÉGIONS.

De toute évidence, les nouvelles Présidentes et Présidents de la droite et du centre, élus en 2015, démontrent qu’il existe une autre voie dans la gestion de nos collectivités :

– Maîtrise fiscale ; baisse des dépenses du fonctionnement ; relance de la croissance par l’investissement ; Innovation en faveur de l’emploi… Thèmes soulignés par Xavier BERTRAND, Président des Hauts-de-France au cours de cette réunion.

Ce sont toutes ces bonnes pratiques qui seront expliquées dans ce futur livre bleu des régions françaises, en comparaison de la gestion socialiste.

À l’occasion de la création de cette nouvelle association, les  participants ont adressé, à l’unanimité, un message de confiance, de soutien et d’encouragement à François FILLON, homme de la situation.

Dans chacune des régions, les élus territoriaux, sont mobilisés pour faire triompher les valeurs de la droite et du centre portées par « La France libre » de François FILLON.

Alain JOYANDET – Sénateur de Haute-Saône
joyandet.bfc@gmail.com

Contact :
238 rue Vaugirard
75015 PARIS

Emmanuelle LAFARGUE – 06 35 42 61 36

Election présidentielle

Chers Amis,

Nous sommes dans la dernière ligne droite pour l’élection présidentielle du 7 mai 2017. François Fillon a besoin de vous pour redonner à la France sa place dans le monde. François Hollande a ridiculisé notre pays. Nous devons retrouver l’honneur d’être Français.

Maintenant nous connaissons nos adversaires :

  • Les électeurs socialistes ont, hier, choisi le pire représentant Benoit Hamon, ancien ministre de Hollande donc co-responsable de sa politique, programme utopique et dangereux; la gauche obsolète
  • Jean-Luc Mélanchon dont le programme est très proche du Front National; la gauche archaïque
  • Marine Lepen : dont François Fillon  compte dans la 4ème candidate de gauche.
  • Emmanuel Macron, candidat sans programme qui cherche à faire oublier son passé de 5 ans : conseiller économique et ministre de l’économie de François Hollande. Donc plus que responsable de la politique désastreuse du quinquennat la gauche masquée

Dans moins de 90 jours nous allons élire le prochain Président de la République pour 5 ans. Nous ne devons pas nous tromper.

François Fillon, hier, devant 15000 personnes a développé son programme :

  • François Fillon a remporté la Primaire de la droite et du centre avec une ligne politique claire et un résultat sans appel.
  • il a fait mentir tous les scénarios écrtis d’avance. Contrairemement à ce que pense un microcosme bien pensant les Français ne redoutent pas le changement, ils l’attendent.
  • François Fillon est maintenant totalement engagé pour faire gagner notre projet et nos valeurs en mai 2017, il attend de vous la même mobilisation et détermination.

Mes Amis , il reste trois mois pour gagner. Trois mois pour convaincre une majorité de Français du bien fondé des réformes que nous proposons. Trois mois pour riposter et pour répondre sans remâche aux attaques des forces de l’immobilisme. Trois mois pour engager une dynamique propre à remettre la France en marche.

Chers Amis François Fillon a besoin de vous et de votre mobilisation. Dès aujourd’hui nous devons nous mettre en ordre de marche et nous organiser.

Des tracts et des affiches vont nous être envoyés et devront être distribués.Merci de me faire connaître, le plus rapidement possible, en plus des équipes existantes, les volontaires pour ses missions indispensables pour la victoire de notre candidat François Fillon.

Merci de me répondre :

François Fillon compte sur vous.

Jacques Baudhuin – Secrétaire Départemental « Les Républicains » de la Nièvre