Lettre ouverte au président de la République

Monsieur le président de la République,

Le 5 novembre dernier, je vous écrivais en vous demandant, au nom des Républicains, la tenue d’un « acte II de la laïcité » en référence à l’initiative prise par Jacques Chirac en 2003 lorsqu’il avait installé la commission présidée par Bernard Stasi. Je vous proposais de prendre une initiative majeure, dans le même esprit, afin de porter un discours clair sur ce sujet, au moment où nos services publics, nos lieux publics, tous nos espaces d’expression font quotidiennement l’objet d’assauts de tous ceux qui veulent imposer dans notre pays leurs règles de vie archaïques, bafouant les libertés les plus élémentaires et déniant tout droit à l’émancipation des femmes.

Votre directeur de cabinet a mis trois mois à me répondre par un simple accusé de réception, m’informant que vous aviez pris connaissance de mes réflexions et de mes propositions… Autrement dit, un « circulez, il n’y a rien à voir », qui me fait singulièrement penser à votre expression d’octobre dernier par laquelle vous disiez, je cite, « le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire ».

Oui, monsieur le Président, le port de signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires, c’est votre problème ; le refus de soins urgents destinés à une femme au motif que le personnel soignant est masculin, c’est votre problème ; l’obligation de prévoir des séances d’apprentissage de la baignade en bassins non-mixtes, c’est votre problème ; l’instauration de salles de prières dans les vestiaires de clubs sportifs, c’est votre problème … Oui, monsieur le Président, l’islam politique c’est votre problème !

J’appelle solennellement à une prise de conscience de votre part, monsieur le Président. Il faut restaurer l’autorité de l’Etat et quoi de plus fédérateur pour notre pays que de refonder l’esprit de laïcité ? La laïcité est un des piliers fondamentaux de nos institutions. Les quelques exemples que j’ai cités démontrent que cette valeur est constamment foulée aux pieds dans notre pays.

Le texte fondateur de notre République, en son article 5, rappelle que le président de la République veille au respect de la Constitution. Comme je vous l’ai écrit, les Républicains prendront toute leur part à une initiative qui serait positive pour notre nation, dans l’esprit de ce que je viens de rappeler.

Il est de votre devoir, en tant que chef de l’Etat, de prendre enfin à bras-le-corps ce qui sape les fondements de notre démocratie et de notre modèle de société. Face à tous ceux qui se taisent, par idéologie ou par lâcheté, il est de votre devoir de tenir enfin un discours clair et de proposer des mesures fortes et précises.
Je vous prie d’agréer, monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Christian Jacob Président des Républicains

INVITATION au Parlement européen avec Nadine MORANO – jeudi 13 février 2020 à 10h30

nm-parlementChers Amis,

Afin de faire découvrir le fonctionnement de nos institutions européennes au plus grand nombre, j’organise à chaque session plénière du Parlement Européen à Strasbourg, une visite suivie après les votes, d’un déjeuner amical.

La prochaine session plénière aura lieu à Strasbourg le jeudi 13 février 2020 (présence sur place à 10h30). Il me reste encore quelques places, n’hésitez pas à vous inscrire. Les réponses seront traitées dans l’ordre d’arrivée et réservées en priorité à ceux qui n’ont jamais effectué la visite.

Pour vous inscrire, merci de compléter rapidement, et avant jeudi 6 février,

formulaire disponible en cliquant ici

Vous pouvez également vous inscrire par téléphone au 09 80 57 70 30.

Membre de la Commission des Libertés, de la Justice et des Affaires Intérieures, en charge notamment de la lutte contre la L’immigration illégale, contre le terrorisme et la criminalité organisée; membre également de la Commission en Charge du Développement et Vice-Présidente de la délégation en charge des relations avec le Parlement panafricain, j’évoquerai lors de notre rencontre le contenu de mes missions et déplacements en Afrique.

Dans l’attente de pouvoir échanger avec vous, je vous adresse mes salutations amicales !

Nadine MORANO – Ancienne Ministre – Députée européenne

Circulaire Castaner : un scandale démocratique !

Chers amis,

Le ministre de l’Intérieur a diffusé mi-décembre aux préfets une circulaire relative au « nuançage » des candidatures pour les prochaines élections municipales (voir pj). Le « nuançage », indispensable pour la lecture des résultats électoraux, consiste à attribuer une étiquette politique aux listes ou aux candidats individuels, en fonction des affiliations politiques affichées ou, comme c’est souvent le cas pour les plus petites communes, estimées par le corps préfectoral d’une manière discrétionnaire. Si cette opération est importante, car elle permet de se compter le soir même des élections, il va de soi que son application peut relever parfois de l’arbitraire.

Mais pour cette année, la « circulaire Castaner » est totalement scandaleuse à plus d’un titre :

  • Elle n’impose ce nuançage qu’aux communes de plus de 9.000 habitants, soit 3% des communes de France. Seront donc exclues d’une lecture politique des résultats, 97% des communes, précisément celles où le parti au pouvoir n’est absolument pas en mesure de présenter des candidats.
  • Pire encore, cette circulaire, qui crée une étiquette « Liste divers centre » (LDVC) pour les listes d’union ayant l’investiture de plusieurs partis dont LREM ou le MoDem, précise en toutes lettres que, je cite, « l’étiquette LDVC a également vocation à être attribuée aux listes de candidats qui, sans être officiellement investies par LREM ni par le MoDem, ni par l’UDI, seront soutenues par ces mouvements » (page 6 de la circulaire). Autant dire qu’une bonne partie des résultats de notre mouvement sera totalement noyée dans un vaste ensemble qualifié de « centriste ». Dès lors, le gouvernement l’utilisera pour évoquer une forte progression de LREM…

Nous n’allons pas rester sans réaction bien entendu.

D’ores et déjà, j’ai décidé de déposer un recours devant le Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation de cette circulaire. De nombreux moyens juridiques sont à notre disposition pour contester ce texte, sur la forme comme, bien sûr, sur le fond.

Dans le même temps, les équipes de notre mouvement se mettent en ordre de bataille pour réaliser notre propre collecte et notre propre lecture des résultats.

Cette tentative grossière de manipulation des résultats électoraux, sans précédent, ne doit pas rester méconnue de nos électeurs et, au-delà, de tous nos concitoyens.

Je vous demande en conséquence de relayer dès à présent cette information dans vos fédérations, par tous les canaux possibles et au besoin en tenant un point presse, afin que chacun sache dans notre pays jusqu’à quel niveau de duplicité sont capables d’aller ceux qui nous parlaient hier d’un nouveau monde…

Télécharger la circulaire

Bien fidèlement,

Christian Jacob

La position des Républicains concernant la réforme des retraites

Chère Amie, Cher Ami,

Voici la position des Républicains concernant la réforme des retraites :

Nous appelons le gouvernement à sortir de l’ambiguïté.

Le conflit social débuté le 5 décembre est d’abord l’illustration de l’échec de la méthode Macron : des discours, des annonces souvent contradictoires et au final, un projet flou sans ligne directrice qui génère inquiétude et anxiété.

La grève massive débutée le 5 décembre pénalise injustement les Français et paralyse l’activité économique française.

Nous sommes attachés au droit de grève mais une action syndicale ne peut avoir pour objectif de bloquer le pays.

Nous ne pouvons tolérer qu’à l’approche des fêtes de Noël , les commerçants, qui ont déjà subi de lourdes pertes à  causes des journées de manifestations et violences pendant la période des ‘gilets jaunes », soient encore pénalisés. 

Nous  ne pouvons tolérer la prise en otage de la majorité silencieuse.

Nos propositions :

Nous sommes les seuls à avoir réformé le système de retraites en 1995, 2003 et 2010 et nous avons des objectifs clairs :

Préserver le pouvoir d’achat des retraités, refuser toute hausse des cotisations ou toute baisse des pensions. L’âge de départ à la retraite doit passer de 62 à 64 ans puis être ensuite progressivement aligné sur la hausse constatée de l’espérance de vie, tout en tenant compte de la pénibilité de certaines carrières.

Mettre fin aux régimes spéciaux et fixer un calendrier de sorties.

Sanctuariser les acquis de la politique familiale concernant les droits familiaux et conjugaux qui sont les piliers de notre système de retraite.

Aligner les règles public/privé

Préserver l’indépendance des caisses de retraites autonomes des organismes qui ont été de bons gestionnaires, et qui ont dégagé des excédents sans faire appel aux contribuables.

Garantir les pensions de réversion des veuves et veufs.

Voici les propositions raisonnables de notre parti. 

Amitiés à toutes et à tous

Jacques Baudhuin – secrétaire départemental « Les Républicains »

Hommage au Général DE GAULLE

Madame, Monsieur, Chers Amis,

Nous vous informons qu’en hommage au Général DE GAULLE, une messe sera célébrée par l’Abbé BILLOUX

Samedi 9 Novembre à 11 H 00 – Eglise St Pierre de NEVERS

Nous vous attendons nombreux.

Bien à vous

Annie LEGRAIN – Présidente de la Fédération LES RÉPUBLICAINS de la Nièvre
Jacques BAUDHUIN – Secrétaire Départemental